patène

patène

patène [ patɛn ] n. f.
• 1380; h. XIIIe; lat. patena « bassin, plat »
Vase sacré, petite assiette servant à l'oblation de l'hostie.

patène nom féminin (latin patena, variante de patina, plat creux) Vase sacré, généralement en forme de plat, destiné à recevoir l'hostie pendant la messe.

patène
n. f. LITURG CHRET Vase sacré en forme de petite assiette, qui sert à couvrir le calice et à recevoir l'hostie.

⇒PATÈNE, subst. fém.
LITURG. CATHOL. Vase sacré, en forme de petit plat rond ou ovale, servant au cours de la célébration de la messe à recevoir l'hostie et à couvrir le calice. Patène d'or; élever la patène avec l'hostie, à l'Offertoire. Il (...) mit par-dessus ce linge la patène d'argent (ZOLA, Faute Abbé Mouret, 1875, p.1217). Cette parcelle que le prêtre dépose sur la patène (CLAUDEL, Poète regarde Croix, 1938, p.138). Il (...) me présenta le calice contenant le vin et l'eau et surmonté de sa patène où était l'hostie (BILLY, Introïbo, 1939, p.149).
Prononc. et Orth.:[]. Ac. 1694-1740: patene, dep. 1762: -tène. Étymol. et Hist. [XIIIes. [date incertaine] hapax (ds VARIN, texte cité ds Archives de la ville de Reims, 1, 529); 1359 (Doc. hist., A. Flandre, I, 402 ds IGLF). Empr. au lat. patena var. de patina «plat creux», lat. chrét. «plat destiné à recevoir le pain eucharistique» (BLAISE Lat. chrét.). Fréq. abs. littér.:32.

patène [patɛn] n. f.
ÉTYM. 1380; attestation isolée, XIIIe; du lat. patena, autre forme de patina « bassin, plat ».
Liturgie. Vase sacré qui sert à la conservation des espèces eucharistiques ( Eucharistie) et à la célébration de la messe. || De nos jours, la patène, en forme de petite assiette, sert à l'oblation de l'hostie au moment de l'offertoire, à en recueillir les parcelles et à couvrir le calice. Anciennt. || Patène qu'on donnait à baiser aux fidèles. Paix.

Encyclopédie Universelle. 2012.


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»